Sainte Famille Française Jounieh

Il était une fois… Le MEJ au cœur de Jounieh !

Il y a déjà plus de 85 ans que le Mouvement Eucharistique des Jeunes grandit et s’épanouit, dans un collège ancré dans la ville de Jounieh depuis 120 ans déjà…

Le MEJ est né au collège de la Sainte Famille Française - Jounieh en 1933. Il a eu cette grâce de cheminer avec le Mouvement au niveau mondial, puisant ses racines de l’Apostolat de la Prière, connu actuellement sous le nom du « Réseau Mondial de Prière du Pape ».

En 1933, le MEJ est encore connu sous le nom de la Croisade Eucharistique, lancée en 1927 par la Compagnie de Jésus au Liban. Les premières religieuses de la Sainte Famille qui arrivent à Jounieh, avec l’aide du Père Jeanière, veulent rassembler les Jeunes pour leur faire vivre l’esprit de la Croisade Eucharistique. Tout est noté dans un vieux manuscrit : « Lorsque le P. Jeanière vint pour la confession des élèves, il promit qu’à son retour, il leur parlerait de la Croisade Eucharistique. Mais, deux jours après, il mourut ». Et voilà ce que la Sœur raconte : « Il s’était senti mal le mardi vers 10h. Et le soir à 6h, il rendit sa belle âme à Dieu, offrant sa vie pour l'Eglise, la France, la Syrie, le Liban, l’extension du Règne du cœur de Jésus, le développement de la Croisade dont il était le directeur depuis juin. »

C’est donc le Père Martin, un prêtre jésuite, qui succède au P. Jeanière et qui rassemble les Jeunes de la Croisade Eucharistique au Collège. On comptait même 49 élèves abonnées à la revue mensuelle de la Croisade Eucharistique. Les branches étaient : Les Croisées, Les Croisillons, Les Cadettes, les Messagères et les Chevaliers de Jésus.

Et la Sœur, continuant d’écrire dans son manuscrit, raconte : « Le Père Martin fixe au 19 janvier la réception des Cadettes et Croisées. Le père fixe un nombre restreint : 4 cadettes en 1ère, 4 en Seconde, 4 Croisées dans chacune des autres classes. La cérémonie a lieu à la chapelle. Les enfants sont voilées de blanc, la tête cerclée d’un ruban jaune aux couleurs du Pape, et elles sont revêtues de la dalmatique. La cérémonie est pieuse, recueillie, elle débute par l’allocution du père, se poursuit par la consécration des croisées et cadettes, précédée et suivie de chants de circonstance. »

 

C’est en 1962 dans le monde, et en 1964 au Liban, que la Croisade Eucharistique change de nom et devient le Mouvement Eucharistique des Jeunes à Jounieh aussi, suite au Concile du Vatican II.

 

Au fil du temps, portés par l’Eucharistie, des milliers de Jeunes, unis à la Sainte Famille de Jounieh, sous l’œil de sa fondatrice Sainte Emilie de Rodat, ont grandi au cœur du MEJ, humainement et spirituellement. Grâce au MEJ, ils ont trouvé un sens à leur vie. D’ailleurs, de nombreux responsables ont servi jusqu’à ce jour, au sein de l’équipe nationale, en tant que membres actifs ou responsables nationaux. Sr Eva Abou Nassar leur ouvre cette voie, en intégrant dans les années 90, après la guerre, la première équipe nationale, que rassemble autour de lui le P. Victor Assouad. Carole Hassoun a été également Responsable de l’Equipe Nationale de 2004 à 2006, et Stéphanie Jabre de 2006 à 2009.

 

Après les 75 ans Eucharistiques fêtés en pompe et l’exploit des 80 ans, comme l’indique la Bible, le MEJ à Jounieh continue de rassembler chaque année près de 250 Jeunes qui désirent vivre le MEJ, pour vivre l’Eucharistie, approfondir leur foi à la manière de Saint Ignace de Loyola et être des témoins de vie et d’espérance, engagés au cœur du monde…

 

Et ils vécurent tous ensemble, en « Hommes Eucharistiques », en hommes heureux…

 

 

 

Faceboook: @MEJounieh

Instagram: @Mej_jounieh

Responsable de centre et accompagnatrice spirituelle:

Sr. Eva ABOU NASSAR

Assistante:

Stephanie JABER

MEJLIBAN © All Rights Reserved